Actualité

Nous avons une obligation suprême de nous aimer et de nous guérir

Anita Moorjani. Photo credit: Tracey Van Geest

“En tant qu’individus, nous sommes dans la souffrance et tant que nous ne guérirons pas nous-mêmes, nous ne verrons pas la planète guérir. C’est une forme de cancer que nous avons créé là.
(…)
Il ne s’agit pas tant de combattre la maladie que de favoriser le bien-être, il ne s’agit pas de lutter contre le terrorisme mais de favoriser l’amour, l’empathie et l’attention à chacun. Alors, il n’y aura pas de terrorisme.
(…)
Je dis aux gens que chacun de nous a une obligation suprême de s’aimer et de se guérir, de sorte que nous offrions au monde une personne aimée et guérie, et non une personne effrayée qui agira à partir de la peur, ce qui produit du terrorisme.”  

Anita Moorjani In Inexploré (automne 2016)